Comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur

L’action d’une pompe à chaleur aérothermique est assez simple à expliquer : Son principe consiste à puiser des calories dans l’air extérieur, afin de les restituer à l’intérieur de votre logement pour le chauffer. Jusque-là rien de bien compliqué à comprendre, son fonctionnement repose sur l’optimisation de ces échanges à l’aide d’un dispositif mécanique. Son installation vous permettra de réaliser de copieuses économies d’énergie, tout en offrant un confort de chauffage non négligeable.

Les bases du dispositif d’une pompe à chaleur

Son principe général : Le procédé repose avant tout sur un emploi optimisé des calories renfermées dans l’air. Un fluide frigorigène est véhiculé dans le circuit de la pompe à chaleur, sous forme liquide puis gazeuse. Celui-ci progresse dans le dispositif, par le biais d’une unité installée à l’extérieur du logis, pour récupérer les calories que contient l’air ainsi capté. Sous l’action du processus la température du fluide augmente, pour prendre la forme d’une vapeur à haute pression. Une fois cet air chaud récupéré, la pompe à chaleur procède à la redistribution dans chacune de vos pièces.

Coefficient de performance : On nomme coefficient de performance le rapport “énergie thermique restituée/énergie électrique consommée”. Pour décrypter le COP une simple règle de calcul suffit. Si une pompe à chaleur consomme par exemple1  kWh d’électricité, pour produire 3 kWh de chauffage, nous avons affaire à une COP de 3. Or pour qu’elle soit éligible au crédit d’impôts, entre autres conditions à respecter, son coefficient de performance doit être supérieur à 3. Ce qui est le cas des pompes à chaleur certifiées NFPAC (voir la liste sur Certita.org), sachant que certaines sont à géométrie variable.

Ce qui fait la différence dès lors qu’il s’agit d’analyser le coefficient de performance d’une pompe à chaleur :

C’est un rapport instable qui dépend des types d’installations mais également de leurs qualités.

  • Le COP machine détermine le niveau de performance d’une pompe à chaleur, dans des conditions qui n’ont pas grand rapport avec la réalité du terrain car les tests sont réalisées en laboratoire.
  • Le COP système reste théorique mais est plus fiable. Sont pris en compte l’intégralité des éléments du système, la pompe à chaleur elle-même mais aussi celles de relevage de l’eau, divers accessoires, les circulateurs…
  • Le COP annuel ou COPA dépend du rapport enregistré le temps d’une saison de chauffe. La grande différence réside dans le fait qu’il prend en référence le rendement concret de votre pompe à chaleur.

Les avantages d’une pompe à chaleur

Caractéristiques d’une PAC : Selon qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur air-air ou air-eau, seule la composition de son circuit diffère. Nous avons évoqué la pompe à chaleur, qui consiste à chauffer votre habitat et vous alimenter en eau chaude par captation de l’air extérieur. Ses calories sont restituées en chaleur, via l’utilisation de ses pompes qui transforment l’énergie gratuite de l’air en production à diffuser sans compter. C’est une solution des plus pertinentes pour vous chauffer à moindre coût, qui plus est le procédé est écologique et environnemental.

Réduire ses factures énergie : Penchons-nous à présent sur les économies substantielles réalisées sur l’ensemble de vos postes de consommation, pour comprendre comment leurs coûts en sont d’autant diminués. Nombre de facteurs sont à prendre en compte, comme la configuration spécifique de votre type d’habitat, sa vétusté etc. En entrant dans le détail vous apprendrez à faire le distinguo, avant de vous engager dans des frais d’installation qui n’équilibreraient en rien votre budget chauffage. Pour savoir quels sont les montants qui sont effectivement réalisables en la matière, mieux vaut utiliser un Simulateur Gratuit.

Bien choisir sa PAC : La pompe à chaleur air-air assure la production de chaleur, en propulsant l’air venu de l’extérieur à l’aide d’un boitier destiné à le récupérer. Selon les besoins elle vous apporte la fraîcheur, pratique en période de canicule. Sa partie interne est composée d’un ventilo-convecteur, qui diffuse la chaleur par l’intermédiaire d’une bouche de soufflage.

La pompe à chaleur air-eau va quant à elle chauffe l’eau qui circule dans vos radiateurs ou le plancher chauffant. Là c’est un détenteur et un compresseur qui, pour approvisionner votre habitat en eau chaude, vont injecter de l’air dans le circuit du chauffage central. Grâce à un échange de bons procédés, l’appareil se trouve couplé à un système de dégivrage par ventilation.