Le puits canadien ne bénéficie plus d’aucun crédit d’impôt depuis le 1er janvier 2009 en raison de performances jugées trop faibles. La plupart des modèles de pompe à chaleur peuvent également être réversibles et bénéficient d’un crédit d’impôt. L’Etat n’encourage donc plus les ménages à s’équiper d’un puits canadien. Les pompes à chaleur, notamment les pompes à chaleur géothermiques (PAC eau eau et PAC sol eau) bénéficient toujours d’un crédit d’impôt très intéressant de 36% et pourront répondre aux attentes d’un puits canadien.