MICHELIN PLÉBISCITE LES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

L’usine de Michelin située sur la commune de Blavozy (Auvergne) a inauguré le 23 septembre en présence du gérant du groupe, Michel Rollier et du ministre de la Recherche, Laurent Wauquiez, les 17 200 panneaux photovoltaïques installés sur le toit de cette usine. C’est une première pour l’entreprise française de pneumatiques qui espère ainsi bénéficier d’une image éco-responsable auprès de ses partenaires. Michelin suit donc la tendance de nombreux constructeurs automobiles, Renault en tête, ayant déjà équipé le toit de certaines de leurs usines de panneaux photovoltaïques afin de valoriser leur image et de réduire leur consommation d’énergie.

Pour mener à bien ce projet, l’équipementier a fait appel à EDF Energies Nouvelles, filiale du groupe EDF spécialisée dans les énergies renouvelables (solaire, éolien…). EDF Energies Nouvelles a pris à sa charge le coût des 17 000 panneaux solairesainsi que leur installation (incluant l’étanchéité du toit). En échange, Michelin louait son toit pendant la durée totale du contrat liant Michelin à EDF pour le rachat de l’électricité produite par les panneaux photovoltaiques. Au terme de ces 20 ans, l’installation reviendra à Michelin qui pourra continuer de l’exploiter jusqu’à la fin de vie des panneaux (de 5 à 10 ans supplémentaires). Cette installation photovoltaïque fournira l’équivalent de la consommation de 1250 foyers, soit 17.5% de la consommation électrique de l’usine de pneumatiques.

Michel Rollin s’est félicité de l’inauguration de ce projet. Il a tenu à rappeler qu’il souhaitait faire de l’usine de Blavozy une référence de la marque en matière de développement durable et de protection de l’environnement. C’est un axe fort de la communication de Michelin qui se concrétise, Michelin se faisant régulièrement critiquer pour son industrie polluante et fortement créatrice de gaz à effet de serre (caoutchouc fabriqué à partir de pétrole). Le maire du Puy-en-Velay s’est également félicité de l’aboutissement de ce projet rappelant qu’il essayait de faire de sa commune la championne de France du développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *