La France veut faire des économies d’énergie

L’Europe s’est engagée, à travers le Pacte Energie Climat, à baisser de 20 % la consommation énergétique primaire d’ici à 2020. Le secteur du bâtiment, qui représente 42 % de la consommation d’énergie finale en France, dont 2/3 au sein du seul secteur résidentiel est une priorité absolue : le PNAEE 2011 vise une économie de 25 Mtep à l’horizon 2020. Or d’après le rapport du CIRED, les outils existants ne permettront d’atteindre que 8,5 % d’économies dans le parc résidentiel existant, alors que l’objectif affiché avoisine les 40 % !

Pourtant de nombreuses mesures de soutien financier ont été mises en place pour les propriétaires : Eco prêt à taux zéro et Crédit d’impôt développement durable. La création de labels de certification comme le label « haute performance énergétique » (HPE) va également dans le sens d’encourager les propriétaires à entreprendre des travaux d’isolation thermique tout comme le label BBC (Bâtiments Basse Consommation). Des outils d’aide à la décision ont aussi fait leur apparition avec le lancement du diagnostic de performance énergétique (DPE) destiné à encourager la rénovation énergétique des bâtiments anciens.

De nombreuses techniques d’isolation existent comme l’isolation thermique des murs par l’extérieur ou l’intérieur ou plus simplement en renforçant l’isolation des toits et des sols. Une isolation thermique va vous permettre de minimiser un maximum les déperditions énergétique s’effectuant au travers des parois de votre maison. Bien réalisée, elle vous permettra de diminuer vos besoins en chauffage et donc de minimiser votre facture. De plus une isolation normale, ne permet pas seulement de conserver la chaleur en hiver, elle permet aussi de maintenir une véritable fraicheur dans votre maison en été. Une « double casquette » très appréciable lors des grosses chaleurs de Juillet-Août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *